Histoire du Bouvier des Ardennes 

 

Ce chien de ferme existe depuis des siècles et sous sa forme actuelle probablement depuis le XIXe siècle. Ce « chien de vaches » qui était utilisé dans les fermes ardennaises pour conduire les bovins mais aussi les porcs et les moutons servait aussi pour la chasse au sanglier et comme gardien de la ferme. 

Dans une ferme un chien devait être utile et demander peu de contrainte, il ne devait pas être beau mais il devait être bon, cela explique ses qualités, son extraordinaire robustesse, ses facultés d’adaptation et le peu d’entretien qu’il nécessite.  Le Bouvier des Ardennes a grandi dans une région peu hospitalière et sous un climat difficile, il devait être apte à servir par tous les temps, dans toutes les conditions, sans poser de problèmes. C’est cette sélection naturelle qui nous a donné un condensé de chien capable de s’adapter à tout. Sous une taille moins impressionnante que celle de son cousin le Bouviers des Flandres, c’est un chien robuste, plein d’énergie, infatigable. 

Cette sélection naturelle mais impitoyable n'a retenu que les plus robustes, les plus intelligents.

 

Le Bouvier des Ardennes avait presque disparu puis la race s’est à nouveau développée dans les années 90 grâce à Monsieur Dambrain et plusieurs éleveurs belges.

 

Aujourd'hui, le Bouvier des Ardennes reste un chien de travail très apprécié dans les fermes mais ses extraordinaires facultés d’adaptation en font un compagnon apprécié des sportifs (Cani Cross), des amateurs de dressage en tous genres, des randonneurs mais aussi un merveilleux chien de famille. 

 

L'intelligence du Bouvier des Ardennes fait qu'il ne fonce pas tête baissée, qu'il réfléchit et se montre méfiant.

 

Ce chien toujours en éveil, méfiant de l’étranger, avec un air rébarbatif fera un excellent chien de garde dévoué à sa famille et adorable avec les enfants. 

 

Bref le Bouvier des Ardennes est un chien exceptionnel  ;-))